slide-page-768-d42b10

Maison Jean-Jacques Rousseau à Genève (Suisse)

« Le droit de l’esclavage est nul, non seulement parce qu’il est illégitime, mais parce qu’il est absurde et ne signifie rien. Ces mots, esclavage et droit, sont contradictoires. »

« Le droit de conquête, n’étant point un droit, n’en a pu fonder aucun autre. »

Jean-Jacques Rousseau – Du Contrat Social - 1762


Jean-Jacques Rousseau, né en 1712 à Genève et mort en 1778 à Ermenonville condamna l'esclavage dans son essence et le principe même de la servitude qui fait d’un homme un objet, dépourvu de tout droit et de toute personnalité juridique.

Une telle condamnation du principe même de l’esclavage constitue une innovation majeure dans l’histoire de l’humanité. En effet, aucun auteurdepuis l'Antiquité n’avait jamais prononcé, se limitant à exiger des maîtres un traitement humain, doux et modéré, de leurs esclaves, dont la légitimité de leur servitude était longuement justifiée par ces auteurs. Après sa mort, son corps est transféré au Panthéon à Paris en 1794.


Jean-Jacques Rousseau connaît un grand succès avec le roman épistolaire Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761), un des plus gros tirages du XVIIIe siècle. Dans le domaine philosophique, divers ouvrages inscrivent durablement Rousseau dans le monde de la pensée : le Discours sur les sciences et les arts (1750), le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes (1755) et Du contrat social (1762).

La philosophie politique de Rousseau est bâtie autour de l'idée que l'homme est naturellement bon et que la société le corrompt. Par « naturellement bon », Rousseau entend que l'être humain à l'état de nature a peu de désirs de sorte qu'il est plus farouche que méchant. Ce sont les interactions avec les autres individus qui rendent les êtres humains « méchants » et conduisent à l'accroissement des inégalités. Pour retrouver une bonté naturelle, l'homme doit avoir recours à l'artifice du contrat social et être gouverné par des lois découlant de la volonté générale exprimée par le peuple. Pour Rousseau, la volonté générale n'est pas universelle, elle est propre à un État, à un corps politique particulier. Il est le premier à conférer la souveraineté au peuple. En cela, on peut dire que c'est un des penseurs de la démocratie même s'il est favorable à ce qu'il nomme l'aristocratie élective ou le gouvernement tempéré.

Pour lui, les systèmes politiques basés sur l'interdépendance économique et sur l'intérêt conduisent à l'inégalité, à l'égoïsme et finalement à la société bourgeoise (un terme qu'il est un des premiers à employer).

La philosophie politique de Rousseau exerce une influence considérable lors de la période révolutionnaire durant laquelle son livre le Contrat social est « redécouvert ». À plus long terme, Rousseau marque le mouvement républicain français ainsi que la philosophie allemande.

Son rejet de l’esclavage repose sur une vigoureuse conception de l’égalité entre les hommes au sein d’une même société tout autant qu’entre les peuples. D’emblée il se place du point de vue des principes du droit naturel et de la philosophie politique. C’est pourquoi il n’entre pas dans la logique du débat contemporain de la dénonciation des horreurs de l’esclavage et de la traite, alors abondamment développée par d’autres, mais se place au niveau du droit humain qui est indépendant des circonstances de lieux et de temps.

Là est précisément la rupture radicale introduite dans l’histoire des rapports humains par les Lumières. Sur ce terrain Rousseau est celui qui formula dans les termes les plus forts, les plus radicaux, de portée universelle, l’exclusion du droit des gens de toute forme d’esclavage.

Il n’a pas ajouté une diatribe supplémentaire à la liste alors déjà longue des textes décrivant avec un réalisme parfois difficile à supporter les horreurs de l’esclavage. Restant fidèle à sa démarche intellectuelle, Rousseau a porté la condamnation à un niveau théorique jamais atteint. Son refus de l’esclavage est de portée générale : en tout temps et en tout lieu il n’est jamais légitime, fut-il légal au regard du droit positif de telle ou telle société à un moment donné de son histoire.

Actualités

Voir toutes les actualités