slide-page-768-d42b10

 Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme à  Champagney (Haute-Saône):

«  Les habitants et communauté de Champagney ne peuvent penser aux maux que souffrent les nègres dans les colonies, sans avoir le cœur pénétré de la plus vive douleur,....."

Article 29 du cahier de Doléances des habitants de Champagney du 19 mars 1789.

Reproduction de la cale d'un navire négrier à la maison de la Négritude.



La Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme doit son nom à l’ancien Président de la République du Sénégal, Léopold Senghor, ardent défenseur du mouvement négritude,  qui lui accorda son patronage en 1971.

Ce lieu de mémoire de mémoire autour de l'esclavage des Noirs  a été créé en 1971 par un champagnerot passionné d’histoire locale, René Simonin  (1911/1980) qui exhuma des archives départementales  de la Haute-Saône, un texte unique en son genre : l’article 29 du cahier de doléances de Champagney dans lequel les habitants de ce modeste village demandèrent  l’abolition de l’esclavage des Noirs dès 1789.

La Maison de la négritude est aussi un lieu de réflexion sur l'actualité des violations Droits de l'Homme en général et la persistance de l'esclavage en particulier.

Des manifestations sont régulièrement organisées à la Maison de la Négritude notamment à l'occasion de la journée anniversaire de la rédaction du Voeu de Champagney (19 mars) et lors de la journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions.

En savoir plus


22 août 1971: Une modeste exposition est inaugurée  dans le couloir de la Mairie , elle prend le nom de "Maison de la Négritude"

1987: rencontre avec le Président Senghor

27 et 28 mai 1989: 200ème anniversaire du Voeu de Champagney. Inauguration de la stèle commorative et lancement 1er jour du timbre "Fraternité"

19 mars 1995: inauguration des actuels locaux en présence de Joseph N'Diaye , conservateur de la maison aux esclaves de Gorée

26 avril 1998: Champagney est retenu comme site national pour la commémoration du 150tenaire de l'abolition de l'esclavage: concert de la liberté, sortie d'un timbre et nombreuses animations en présence du gouvernement et de son 1er ministre, Lionel Jospin

24 avril 2004: lancement de la Route des Abolitions à Champagney en présence de Christiane Taubira, initiatrice de la loi reconnaissant l'esclavage comme crime contre l'Humanité

2005: lancement du fac-similé du cahier de doléances de Champagney

2013 et 2015: participation au festival Génériq'. Accueil de Christine Salem en 2013 et de Betty Bonifassi en 2015

7 avril 2017:  visite du Président de la République, François Hollande

Actualités

Voir toutes les actualités